Les archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères [de]

JPEGLa diplomatie n’est pas seulement une lutte séculaire pour acquérir pouvoir et influence, elle est aussi l’expression, dans sa plus grande diversité, de la continuité des relations entre les peuples, une sorte d’histoire sans fin au fils de documents et notices préservés aux archives.

Depuis 2009, la diplomatie française dispose d’un nouveau service central des archives à La Courneuve, en banlieue parisienne. Le bâtiment aux larges proportions, conçu par l’architecte Henri Gaudin, n’a pas seulement permis de rassembler les archives réparties jusqu’à présent sur une dizaine de sites différents, il offre également des possibilités d’élargissement absolument nécessaires dès lors que l’équivalent de plus d’un kilomètre de rayons vient s’ajouter chaque année aux archives diplomatiques.

Outre le Quai d’Orsay et le Centre de conférences, rue de la Convention, les archives constituent désormais le troisième site parisien du ministère des Affaires étrangères.

Aujourd’hui, pour le public, les étudiants et les chercheurs, le nouveau Centre des archives diplomatiques :

- ce sont de meilleures conditions de consultation, avec une salle de lecture de 160 places, une salle des microfilms en accès libre et des documents multimédias, et une salle des inventaires ;
- c’est un espace de conservation adapté, regroupant, en un même lieu près de 80 km d’archives dont une grande partie était peu accessible aux chercheurs ;
- c’est l’ouverture, depuis janvier 2010, d’une bibliothèque de recherche de 430 000 volumes rendant accessibles aux chercheurs le fonds ancien et les ouvrages centrés sur les relations internationales et l’histoire de la diplomatie, bibliothèque réservée jusqu’alors aux diplomates ;
- c’est un lieu de rencontres et de débats, avec un auditorium de 220 places ;
- c’est enfin un espace pédagogique et de découverte, avec des salles d’exposition et des ateliers destinés au jeune public.

Les archives qui sont mises à la disposition du public constituent un fonds exceptionnel, constitué à partir du XVIIème siècle. On y trouve entre autres les papiers Richelieu, les manuscrits Saint-Simon, les papiers Bonaparte, etc., mais aussi les 25 000 traités signés par la France, dont les plus anciens remontent au Moyen-Age, des gravures, des cartes, des photographies, etc.

Au total, ce centre regroupe plus de 200 agents qui travaillent dans différents services : la direction des Archives, le service des immeubles et de la logistique, le standard téléphonique du ministère des Affaires étrangères et européennes et la hot line informatique.

Dossiers des services de l’occupation française civile en Allemagne et en Autriche entre 1945 et 1955

Attention : Les archives des services de l’occupation française civile en Allemagne et en Autriche entre 1945 et 1955, ainsi que ceux de la Haute Commission Alliée, jusqu’à 2010 à Colmar, sont désormais également conservées à La Courneuve.

Centre des archives diplomatiques

3, rue Suzanne Masson
93126 La Courneuve Cedex
lecture.archives@diplomatie.gouv.fr
Tél : (33) 1 43 17 70 30
Fax : (0033-1-43 17 45 85)
Le centre des Archives diplomatiques est ouvert
du lundi au vendredi, de 10h00 à 17h00
Autres archives du ministère des Affaires étrangères et européennes

Nantes : Le Centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN) conserve les archives rapatriées des services extérieurs (ambassades, consulats, Instituts et Centres culturels français à l’étranger, représentations françaises auprès des organisations et commissions internationales), les archives des Protectorats Maroc et Tunisie et du Mandat Syrie Liban, ainsi que quelques séries d’archives de l’administration centrale.

Centre des Archives diplomatiques de Nantes

17, rue de Casterneau
44000 Nantes
Tél. : (33) 2 51 77 24 59
Fax : (33) 2 51 77 24 60
archives.cadn@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 06/11/2013

Haut de page