Ariane 6 permettra à l’Europe de conforter son accès à l’espace [de]

Communiqué de presse, Paris, le 22 novembre 2017

Florence Parly, ministre des Armées, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, tiennent à réaffirmer leur plein soutien à la filière spatiale française et européenne et en particulier à Ariane 6, successeur d’Ariane 5.

Engagé en 2014, le développement d’Ariane 6 permettra à l’Europe de conforter son accès à l’espace en disposant d’un lanceur adapté à l’évolution du marché. Le lanceur Ariane 6 suscite d’ores et déjà un fort intérêt de la part de ses clients potentiels, sur un marché des lanceurs de plus en plus concurrentiel, qui commande une arrivée d’Ariane 6 la plus rapide possible. Deux premiers contrats de service de lancement ont été conclus avec la Commission européenne.

En parallèle et pour faire face à l’intensification de la concurrence dans le secteur des lanceurs, la France et l’Europe investissent dans des projets d’innovation de rupture qui permettront de préparer les évolutions d’Ariane 6 et les générations suivantes de lanceurs. Le projet Prometheus, dont un démonstrateur industriel est en cours de réalisation, conduira par exemple à diviser par dix le coût des moteurs à propulsion liquide équipant les lanceurs.

Ces investissements dans l’innovation seront poursuivis et accélérés. Avec la création d’une agence européenne pour l’innovation de rupture et la mise en place d’un fonds pour l’innovation doté de 10 milliards d’euros, la France entend rester à la pointe de l’innovation afin de préparer dans les meilleures conditions les ruptures technologiques de demain.

Florence Parly, Bruno Le Maire et Frédérique Vidal tiennent à saluer l’excellence et l’engagement total des équipes de la filière européenne des lanceurs en qui ils ont toute confiance pour relever les nouveaux défis technologiques.

Dernière modification : 03/07/2019

Haut de page