Centenaire de la Première guerre mondiale - Bilan des commémorations [de]

GIFL’année 2014 a été pour la France une année mémorielle exceptionnelle. Le centenaire de la Grande guerre a été plébiscité par les Français, avec plus de 2 000 projets labellisés, des milliers de livres, et des centaines d’expositions. La mobilisation des collectivités territoriales et du monde de l’éducation a été exemplaire. Plus de 15.000 élèves de CM1/CM2 ont ainsi participé au concours des Petits Artistes de la Mémoire. Quant au 70e anniversaire de la libération de la France, il a été marqué par une émotion considérable. Le 6 juin sur les plages de Normandie et le 15 août sur celles de Provence, les Français ont communié avec le monde entier autour des derniers vétérans présents.

Répondant au souhait du Président de la République, ces commémorations ont fait de l’histoire un outil de rassemblement de la Nation autour des valeurs de la République. Les deux cycles mémoriels ont notamment rappelé la dette de la France à l’égard des combattants venus d’Afrique et d’Outre-mer. Ce doit être pour leurs enfants et petits-enfants un motif de fierté nationale.

Les commémorations ont aussi été de puissants instruments du rayonnement international de la France. Hier champ de bataille du monde, la France a démontré sa volonté d’accueillir une mémoire internationale apaisée et partagée. Les commémorations du 6 juin ont atteint une intensité inégalée, avec la présence de 18 chefs d’État sur la plage de Sword Beach. Le défilé du 14 juillet a mobilisé 77 nations engagées en 14-18. Le 3 août, la France et l’Allemagne se sont souvenues ensemble au Vieil Armand du début de la Grande guerre qui a déchiré l’Europe. Le 15 août, la France a témoigné aux dirigeants africains sa reconnaissance pour les sacrifices des combattants africains dans la libération de l’Europe. Enfin, le 11 novembre, la France a célébré la mémoire de tous les combattants de la Grande guerre en inaugurant l’Anneau de la Mémoire de Notre Dame de Lorette.

Enfin, les commémorations ont servi l’attractivité de la France, en démontrant que le tourisme de mémoire pouvait être un levier important de développement économique local. Les principaux sites de mémoire bas-normand ont ainsi enregistré une hausse de leur fréquentation de 60 % de mars à août 2014, et même de 95 % en juin 2014. Le gouvernement soutient cette évolution, en promouvant l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco des plages du Débarquement en Normandie et des principaux sites de mémoire funéraire du front de l’ouest, et en dédiant à cette filière un cluster thématique au sein d’Atout France, en lien avec le ministère chargé du tourisme.

L’année 2015 sera principalement marquée par le souvenir des génocides et de la déportation, avec le 70ème anniversaire de la libération des camps et le 100ème anniversaire du début du génocide arménien et par l’hommage solennel que la Nation rendra à la génération des survivants de la Seconde guerre mondiale.

Communiqué du conseil des ministres (Paris, 12/11/2014)

Dernière modification : 26/01/2015

Haut de page