Le Lycée français de Düsseldorf participe au projet #everynamecounts [de]

Initié par les Arolsen Archives, notamment soutenu par la ministre fédérale de la Culture et des Médias, l’UNESCO et l’Ambassade de France en Allemagne, le projet participatif #everynamecounts vise la création d’un mémorial numérique unique en son genre dédié aux victimes du national-socialisme.

Quelques clics suffisent pour se connecter au site des Arolsen Archives et procéder à l’indexation des millions de documents d’archives déjà numérisés. Intuitif, facile d’accès et interactif, le projet #everynamecounts rassemble déjà des milliers de volontaires à travers le monde. Il intéresse tout particulièrement le milieu scolaire, car il offre une approche novatrice et pratique de l’histoire contemporaine. Alors que le révisionnisme et le négationnisme gagnent en importance en France, en Allemagne, partout en Europe, le projet #everynamecounts met en avant le travail empirique et les faits historiques.

C’est dans ce contexte que le lycée français de Düsseldorf s’est porté volontaire afin d’assurer la promotion du projet et d’appliquer en classe le matériau pédagogique novateur développé et mis à disposition par les Arolsen Archives. Le lycée qui fait partie du réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) est particulièrement impliqué dans le croisement interculturel et la création de ponts entre la France et l’Allemagne. Sous l’impulsion de son proviseur M. DILLENSCHNEIDER, le lycée français de Düsseldorf s’est ainsi engagé avec enthousiaste et un esprit d’innovation remarquable dans le développement d’un projet pilote qui pourrait être repris par d’autres établissements de l’AEFE. La classe de terminale « Abibac » encadrée par la professeure d’histoire Mme BERTHOD a ainsi activement participé à l’indexation des archives, pensant en outre, dans une perspective franco-allemande, à ce que le projet apporte au travail de mémoire et à l’enseignement de l’histoire.

Alors que les mesures sanitaires imposaient l’enseignement à distance, les élèves et leur enseignante ont fait preuve d’une grande inventivité afin de partager leurs expériences, leurs questionnements et leurs réflexions via des vidéos enregistrées avec leurs téléphones portables ou depuis leurs ordinateurs. La mise en œuvre du projet #everynamecounts a également donné lieu à des ateliers organisés en visio-conférence. Ce matériau visuel particulièrement riche a servi à la réalisation d’un film documentant le travail des élèves et de leurs enseignants. Ce film a été diffusé en ligne à un large public le 21 janvier 2021 à l’occasion du lancement de la campagne de promotion internationale du projet #everynamecounts mise en relief par une installation multimédia sur la façade de l’Ambassade de France en Allemagne.

Menée à distance en dépit de toutes les difficultés actuelles liées à la pandémie, la mise en œuvre très réussie du projet #everynamecounts est le fruit d’un travail d’équipe en faveur duquel s’est impliqué tout le lycée.

Les objectifs étaient divers et ambitieux :

  1. montrer que le travail de mémoire doit continuer quelle que soit la conjoncture ;
  2. contribuer à inventer de nouvelles méthodes et de nouveaux outils afin de moderniser le travail de mémoire et de le rendre plus attractif pour les jeunes générations ;
  3. diversifier les outils de transmission du savoir historique ;
  4. initier les élèves au travail avec les sources primaires, les archives, qui possèdent une aura particulière, etc.

Le projet #everynamecounts a vocation à être largement mis en œuvre dans les écoles en Allemagne et en France.

JPEG

Dernière modification : 26/03/2021

Haut de page