Portrait de Dorothée Jacquot Weber

JPEG

Dorothée Jacquot Weber est une femme chaleureuse et allante. Tous ses choix semblent procéder d’un enthousiasme communicatif.

Elle étudie en autre la langue allemande à Nancy, puis rencontre un jeune Bavarois avec qui elle fera sa vie lors d’un échange universitaire à Berlin. Elle enseigne quelques temps dans les Ardennes, mais lâche assez rapidement ce premier poste pour retrouver son ami en Bavière.

Mariée, elle vit et enseigne ensuite à Ratisbonne et Deggendorf, pour enfin s’établir à Munich. Elle enseigne le français à l’Institut, puis au lycée municipal Käthe - Kollwitz Gymnasium, tout en élevant ses deux enfants. Elle s´engage pour de nombreux projets scolaires, Delf scolaire, Goncourt des Lycéens allemands, échanges avec Bordeaux, Rennes et Blois. En 2016, elle a accompagné un groupe d´élèves qui ont représenté la Bavière lors des cérémonies de commémoration officielles : « 2000 jeunes pour Verdun ». La même année, elle se trouve également à Nice avec un autre groupe d’élèves au moment de l’attentat de la promenade des Anglais. Elle ramènera tous les enfants sains et saufs.

Début 1985, elle intègre la chorale franco-allemande de Munich, dont elle devient la présidente en 1989. Cette chorale avait été fondée en 1968 par Bernard Lallement, alors Consul général adjoint, un diplomate versé dans le chant et la culture allemande et qui a fondé plusieurs chorales à chacune de ses stations. A l’époque, la chorale répétait dans l’Institut. Le répertoire allait de la Renaissance au folklore franco-allemand . M. Lallement, toujours actif, est demeuré le président d’honneur de la Fédération des chorales franco-allemandes fondée en 1983 regroupant à présent plus de 15 chorales des deux côtés du Rhin.

Sous la présidence fidèle de Madame Jacquot-Weber, la chorale prospère. Elle demeure une authentique chorale franco-allemande puisqu’elle compte 15 Français sur ses 50 membres, ce qui est une parité tout à fait honorable dans le petit monde des chorales franco-allemandes. Sous la direction de son chef de chœur actuel M. Bentemann, le groupe se produit régulièrement lors de grands concerts, comme en 2016 dans le palais épiscopal de Verdun, dans le cadre du centenaire de la première guerre. Ce dynamisme et cette identité franco-allemande sont des atouts dans la rude compétition que se livrent les 400 chorales existant à Munich.

La chorale franco-allemande de Munich fêtera bientôt ses 50 ans. Elle est cependant plus jeune que jamais. Venez entendre Madame Jacquot Weber et tous les choristes de la CFA de Munich le 11 mai 2018 à Munich lors de leur grand concert de la paix à l´église Johann Baptist. Il viendra clore le cycle du Centenaire amorcé en 2014.

Dernière modification : 28/08/2017

Haut de page