Qu’est-ce qu’un diplomate d’échange ? [de]

Depuis 1986, le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le ministère fédéral des Affaires étrangères procèdent chaque année à des échanges de diplomates. L’objectif est de permettre aux fonctionnaires des Affaires étrangères des deux pays de mieux connaître la pratique diplomatique du pays partenaire et de renforcer ainsi la coopération franco-allemande au quotidien.

Ces fonctionnaires d’échange font partie intégrante du fonctionnement des autorités auprès desquelles ils sont affectés : ils participent aux réunions, ont accès aux documents internes et contribuent à la rédaction de ces derniers et ils assistent aux réunions confidentielles.

Loin de se contenter de regarder par-dessus l’épaule de leurs collègues, ils sont pleinement associés aux activités quotidiennes. Leur travail facilite notamment la préparation des rencontres entre chefs d’État et de gouvernement et entre ministres des Affaires étrangères.

Ces échanges revêtent en outre une importance majeure dès lors qu’il s’agit de régler certains points de détail, d’assurer la coordination souvent laborieuse de projets d’envergure et leur mise en œuvre.

Les diplomates d’échange servent à la fois de générateurs d’impulsions et de système d’alerte rapide : ce sont eux qui, souvent, font la part des choses entre ce qui est souhaitable et ce qui est faisable des deux côtés du Rhin. Leur approche particulière leur permet de rassembler rapidement les informations manquantes et de rendre compréhensibles au pays partenaire les propositions et décisions de leur propre pays. Ils jouent ainsi un rôle important voire décisif dès lors qu’il s’agit d’éviter les malentendus et de mettre en lumière le plus rapidement possibles les éventuelles sources de conflits.

Chaque année, un diplomate d’échange est affecté au Centre de crise et de soutien (CDCS) du MEAE. « Le principe est de permettre à un diplomate d’un autre pays d’exercer ses fonctions au sein du ministère français des Affaires étrangères  », explique Lise Moutoumalaya, sous-directrice du Centre de situation du CDCS.

Alexander Leutgeb, diplomate allemand, a ainsi été affecté au CDCS jusqu’en août 2020 où il était, avec son collègue français, responsable de la région Europe. Il souligne, dans cette vidéo, la bonne coopération entre l’Allemagne et la France pendant la pandémie de Covid-19, en particulier dans le cadre des opérations conjointes de rapatriement de ressortissants français et allemands des zones à risque ou de transport de patients.

Éric Chevallier, directeur du CDCS, et son homologue Frank Hartmann, directeur du Centre de réaction rapide allemand, s’accordent quant à eux sur l’importance de cette coopération. « La coopération au niveau européen et au niveau franco-allemand en particulier est de la plus grande importance en matière de gestion des crises », déclare Éric Chevallier.

En dehors des périodes de pandémie, le CDCS est chargé notamment des opérations humanitaires et de stabilisation dans les régions en situation de crise et de conflit, du recueil d’informations relatives à la sécurité et des conseils aux voyageurs.

Dernière modification : 17/09/2020

Haut de page