Russie-Ukraine [de]

Entretien téléphonique entre le Président de la République et le Président de la Fédération de Russie (8 septembre 2019)

Le Président de la République s’est entretenu ce jour par téléphone avec son homologue russe.

Cet entretien, à la veille de la réunion à Moscou du conseil conjoint sur les questions de sécurité, a permis de préciser les principaux axes du travail entrepris par les ministres français et russe des Affaires étrangères et de la Défense.

Le Président de la République a également saisi cette occasion pour saluer de nouveau l’échange de prisonniers intervenu la veille entre la Russie et l’Ukraine. Les deux Présidents ont confirmé que la dynamique actuelle permettrait de réunir, dans les toutes prochaines semaines, un sommet du format Normandie à Paris, pour progresser dans la mise en œuvre de l’accord de Minsk.

Le Président de la République et son homologue russe ont enfin échangé sur le dossier iranien, et souhaité que toutes les parties concernées prennent désormais les décisions politiques nécessaires à l’apaisement des tensions.

Le Président de la République et le Président de la Fédération de Russie sont convenus de poursuivre leurs échanges, à l’issue de la réunion du conseil conjoint sur les questions de sécurité, sur la base d’une feuille de route stratégique commune, dont le suivi sera confié, pour la partie française, à l’Ambassadeur de France Pierre Vimont.

(Source : site internet de l’Élysée)

Déclaration de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (7 septembre 2019)

Je salue la décision de la Russie et de l’Ukraine de procéder aujourd’hui à l’échange de soixante-dix personnes détenues de part et d’autre. Cet échange inclut les vingt-quatre marins ukrainiens emprisonnés en Russie depuis l’incident maritime de Kertch du 25 novembre 2018, dont la France n’a cessé depuis de demander la libération, et dont j’avais rencontré les familles à Kiev, le 30 mai dernier. Je me réjouis particulièrement de savoir ces personnes de retour auprès de leurs proches.

Il s’agit d’un geste qui témoigne de la volonté de la Russie et de l’Ukraine de renouer le dialogue. Il contribuera à rétablir une atmosphère de confiance entre les parties dans le cadre des négociations en format Normandie. Il permet aux populations d’espérer voir mettre un terme à un conflit de cinq ans, qui continue de faire, chaque mois, des dizaines de victimes.

La France, aux côtés de l’Allemagne, soutiendra les efforts des deux parties en vue d’obtenir de nouvelles avancées concrètes dans les prochaines semaines. La priorité va à la consolidation du cessez-le-feu, au désengagement et au retrait des armes lourdes, au déminage et la mise en œuvre de mesures humanitaires d’urgence au profit de la population du Donbass. La France appelle également de ses vœux des avancées dans la mise en œuvre des volets politiques et humanitaires des accords de Minsk, conduites au sein du Groupe de contact trilatéral, afin d’obtenir la libération de tous les prisonniers liés au conflit.

Le conflit en Ukraine sera au cœur de l’ordre du jour du Conseil de coopération franco-russe sur les questions de sécurité, auquel je participerai lundi à Moscou, aux côtés de la Ministre des Armées.

Dernière modification : 10/09/2019

Haut de page