Syrie . Laurent Fabius estime que la question de l’embargo sur les armes se reposera aux Européens [de]

JPEG Deux ans après le début de la révolution syrienne, la situation sur le terrain est « épouvantable, effroyable sur le plan humain » (L. Fabius, 11/03/13). Il y a eu à ce jour 70 000 morts et plus d’un million de personnes déplacées. Dans des pays comme la Jordanie ou le Liban, 1/5 de la population est composé de réfugiés syriens. La communauté internationale doit augmenter son aide matérielle et utiliser tous les canaux pour essayer de trouver une solution politique. L. Fabius a estimé que la question de l’embargo sur les armes, évoquée au Conseil Affaires étrangères du 11/03 se reposera aux Européens car le déséquilibre au détriment de la coalition nationale syrienne est de plus en plus évident et aboutit au « massacre de toute une population ».

Dernière modification : 12/03/2013

Haut de page