Toute la France métropolitaine classée en zone à risque

Suite au classement de toute la France métropolitaine (y compris la Corse) ainsi que de l’île Saint-Martin, la Guyane, la Guadeloupe, la Réunion, la Polynésie française et la Martinique en zone à risque par le Robert Koch Institut, toute personne en provenance de ces régions doit se conformer aux règles fixées par le gouvernement fédéral allemand, en particulier l’obligation de se placer en auto-quarantaine pour une période de 10 jours.

L’Île-de-France, les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Bretagne, Normandie, Centre-Val de Loire, Pays de Loire (capitale de région Nantes), Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Corse de même que l’île Saint-Martin, la Guyane, la Guadeloupe, la Réunion, la Polynésie française et la Martinique ayant été classées en zone à risque par l’autorité sanitaire fédérale allemande (Robert Koch Institut – RKI), tout voyageur ayant séjourné durant les 10 derniers jours dans une de ces zones, quelle que soit sa nationalité ou son lieu de résidence habituel, doit se conformer aux mesures mises en place par les autorités allemandes :

  • Mesure 1 : En cas d’entrée en Allemagne par la voie aérienne, maritime, ferroviaire ou routière, les voyageurs ont l’obligation de se déclarer électroniquement sur le site du Ministère fédéral de la Santé. Lors de leur entrée sur le territoire allemand, ils doivent pouvoir présenter le fichier PDF de cette déclaration. Les voyageurs mineurs doivent faire remplir cette déclaration d’entrée numérique avant leur voyage par une personne disposant de l’autorité parentale. En cas de fausse déclaration ou de non-respect de cette obligation, une lourde amende financière est prévue.
  • Mesure 2 : Obligation de se placer en auto-quarantaine durant 10 jours dès son arrivée en Allemagne en rejoignant directement son domicile ou son lieu de séjour et en minimisant les contacts. Pour mémoire, en cas de non-respect de l’obligation de quarantaine, la sanction peut aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement. Les visites sont interdites pendant la quarantaine (hors membres du foyer). La quarantaine peut prendre fin de manière anticipée uniquement sur présentation d’un test PCR négatif réalisé en Allemagne au plus tôt 5 jours après l’entrée sur le territoire allemand. Des exemptions à l’obligation de test et/ou de quarantaine sont variables en fonction de chaque Land.
    Attention, à partir du 1er décembre, ces tests seront à la charge du voyageur. Le prix d’un test PCR non remboursé est d’au moins 130 euros. Dans l’attente d’obtention des résultats du test, il faut rester en quarantaine.
  • Mesure 3 : Obligation de signaler aux autorités sanitaires allemandes de leur lieu de séjour toute apparition de symptôme lié au Covid-19 durant les 10 jours après l’entrée sur le territoire allemand, même en cas de test négatif.
    Attention, les sanctions prévues par la réglementation allemande en cas de non-respect des mesures imposées aux voyageurs en provenance de zone classée à risque par l’Allemagne sont lourdes. Les autorités allemandes contrôlent le respect de ces obligations, notamment en effectuant des contrôles aléatoires à proximité des frontières, dans les aéroports et les gares ou sur la base des données transmises par les entreprises de transport.

    La mise en œuvre de ces mesures relève de la compétence des 16 Länder allemands. Il est fortement recommandé aux voyageurs de vérifier auprès du Land de leur lieu de séjour quelle est la législation applicable.

    Pour toute question supplémentaire, la FAQ mis en ligne par le ministère allemand de la santé a été traduite en français et est disponible ici.

Dernière modification : 24/11/2020

Haut de page